NEURO Pharmacie Sans Ordonnance Pharmacie
Numéro français:
Téléphone international:
Homme Sexuel
MEILLEUR PRIX
Pilules de la DE
Produits Produits Sélectionner
Méthodes de paiement
Livraison

Définition, symptômes courants et traitement de l'andropause chez l'homme

Qu’est-ce que l’andropause, le "déficit androgénique lié à l'âge" ? 

À partir d’un certain âge, le taux de testostérone diminue chez l’homme. C’est ce qu’on appelle l’andropause, aussi connu sous le nom de « déficit androgénique lié à l’âge » (DALA). Ce terme désigne l'ensemble des symptômes physiologiques et psychologiques dont peuvent faire l’expérience les hommes quand leur taux de testostérone se met à baisser. 

Il est assez simple de trouver des informations à ce sujet en ligne, que ce soit sur Wikipédia ou sur un forum consacré à ce thème. Néanmoins, il peut être fructueux d’en discuter avec son médecin généraliste, ou un spécialiste comme un urologue ou un andrologue. 

On serait tenté d'affirmer qu'elle est l’équivalent de la ménopause chez les hommes, mais cela serait faux et erroné : effectivement, elle ne rend pas infertile, à l'inverse de la ménopause. Ceux qui sont « andropausés » sont toujours capables de procréer.

De nombreux sujets mâles français et d'ailleurs se posent les questions suivantes : à partir de quel âge la testostérone commence à chuter, combien de temps dure le DALA, et est-ce irrévocable ?

Andropause : définition médicale du DALA

La définition médicale est la suivante : « Le terme andropause désigne l'ensemble des manifestations psychologiques et organiques qui surviennent chez l'homme entre 50 et 70 ans, dues à la diminution progressive de la production d'androgènes. Le terme, qui a été créé par analogie avec celui de ménopause, semble inadapté ».

En effet, elle est comparée à tort à la ménopause. Premièrement, il y a toujours possibilité de reproduction avec l’andropause, la fertilité n'étant pas affectée, et secondement, et ensuite, l’apparition des symptômes est beaucoup plus graduelle.

Les androgènes sont les hormones sexuelles que l’on retrouve chez les hommes, dont les deux plus connues sont la testostérone et la dihydrotestostérone (DHT).

L’âge moyen à laquelle elle débute se situe généralement autour de 45 ans. Autrement dit, il y a de grandes chances qu’un homme de 50 ans soit déjà entré en phase de déclin de sa testostérone.

Andropause : symptômes et signes précurseurs

De nombreux signes annonciateurs peuvent indiquer le commencement du DALA. Le premier signe du DALA est la diminution de la libido : envie et désir sexuels se font moindre. Mais il y a d’autres effets, dont les plus courants sont :

  • La baisse de la libido,
  • Des difficultés à avoir une érection,
  • Moins d’érection matinale,
  • Des bouffées de chaleur : une bouffée de chaleur se traduit par une sensation de forte chaleur qui se ressent dans tout le corps, et plus particulièrement dans le haut du corps,
  • Irritabilité et saute d’humeur,
  • Une prise de poids au niveau de la ceinture abdominale,
  • De l’insomnie,
  • Des symptômes de transpiration excessive,
  • De la fatigue et une baisse d’énergie,
  • De la déprime.

Traitement pour mieux vivre l’andropause

Le corps médical ne s’est pas encore accordé pour dire si cette insuffisance hormonale est un dysfonctionnement, ou un reflet du vieillissement normal de l’homme (à l’image de la ménopause pour la femme). Elle est malheureusement encore peu connue et rarement dépistée.

Les hommes qui suspectent un début de DALA doivent consulter un spécialiste qui va mener un diagnostic médical, avec des prélèvements sanguins. Ce test biologique qui s’adresse uniquement aux hommes est gratuit.

Si l’andropause homme est diagnostiquée chez le patient, un traitement hormonal à base de testostérone peut être préconisé pour lutter contre le déclin de la testostérone. D’autre part, le patient peut aussi agir sur les causes qui peuvent provoquer ou accélérer l’andropause, comme éventuellement :

  • Réduire ou arrêter sa consommation de tabac, d’alcool, de cannabis, etc.,
  • Perdre du poids et adopter un régime alimentaire plus sain,
  • Faire davantage d’exercice physique,
  • Arrêter un traitement médicamenteux qui peut impacter le niveau de testostérone.

L'homéopathie pour traiter l'andropause chez l'homme

L’homéopathie en traitement contre l’andropause peut aussi servir à atténuer certains des symptômes que l’on peut subir quand on souffre d‘un déficit androgénique lié à l’âge, par exemple en prenant :

  • 3 granules trois fois par jour de Lachesis mutus 9 CH qui va permettre d’atténuer les bouffées de chaleur,
  • 3 granules trois fois par jour de China rubra 9 CH, si l’on ressent une fatigue généralisée.

Le patient peut aussi suivre une thérapie de remplacement de testostérone (TRT) dans le sang. Administrée obligatoirement par un professionnel de santé, la TRT consiste à administrer de la testostérone via injection, patch transdermique, gel, ou encore gélule. Le patient doit être suivi par un spécialiste pour être certain qu’il réagit bien au traitement et le tolère bien.

Enfin, il existe aussi des stimulateurs naturels de la testostérone, présents soit directement dans des aliments, soit dans des compléments alimentaires : le maca, le guarana, la passiflore, la vitamine B6, la racine d’ortie, pour ne citer que ceux-là, sont connus et utilisés depuis de nombreuses années pour améliorer la santé du corps en général, et ils ont un impact sur la testostérone produite car ils amènent à l’organisme les bons nutriments nécessaires à la fabrication de cette hormone.



Mon compte Mon compte

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Compris !