NEURO Pharmacie Sans Ordonnance Pharmacie
Numéro français:
Téléphone international:
Homme Sexuel
MEILLEUR PRIX
Pilules de la DE
Produits Produits Sélectionner
Méthodes de paiement
Livraison

Aliments et boosters pour augmenter la testostérone naturellement

Comment augmenter sa testostérone naturellement et au quotidien ? 

Plus les années passent et plus l’organisme humain évolue. Chez les hommes, à partir de 50 ans en moyenne, le taux de testostérone commence à s'affaisser, c’est ce qu’on appelle le « déficit androgène lié à l’âge », les androgènes étant les hormones sexuelles mâles, dont la principale est la testostérone. 

Remonter sa production de testostérone devient pour certains hommes une nécessité, mais pour leur plus grand bonheur, la nature parfaitement faite recèle d’éléments qui peuvent aider à stimuler la production de cette hormone, de façon totalement naturelle. Comment procéder ?

Astuces pour augmenter sa testostérone naturellement

De nombreux nutriments que l’on retrouve dans les éléments naturels sont nécessaires à la fabrication de la testostérone, et permettent d'augmenter la production de cette hormone au sein de l'organisme. C'est le cas des acides gras Oméga 3, de la vitamine D, du (bon) cholestérol, des protéines, etc. L’œuf est par exemple un excellent booster de la testostérone car il contient tous ces éléments !

La vitamine B6 est indispensable pour bien réguler l’activité hormonale. Elle fait partie de la classe des vitamines hydrosolubles (c’est-à-dire, qui sont solubles dans l’eau), et se trouve facilement dans l’alimentation de tous les jours. Elle est présente dans les abats (rognon et foie), la viande de porc et celle de mouton, les légumes secs et encore les céréales. L’apport journalier recommandé en B6 s’élève à 1,8 mg.

Faire régulièrement du sport et suivre un régime alimentaire sain et équilibré est de même plus que vivement conseillé afin de réveiller sa production de testostérone de façon naturelle, sans avoir recours à des médicaments, stéroïdes et autres produits chimiques.

Aliment bon pour la testostérone

Le maca et le guarana sont deux plantes originaires de l’Amazonie connues pour leurs vertus aphrodisiaques, énergisantes et stimulantes. Le maca, dont le nom scientifique est Lepidium Meyenii, peut se consommer aussi bien en poudre qu’en gélule. Concernant sa posologie, il faut en prendre en poudre sans dépasser plus de 1,5 g par jour, répartis en trois prises au long de la journée. En capsule, il suffit de suivre les indications préconisées par le fabricant. L’idéal est de suivre des cures de 2 à 3 mois. Il n’y a pas d’effet secondaire connu pour cette plante, tout comme elle ne présente aucun risque en termes d’interaction médicamenteuse quelconque.

La racine d’ortie empêche la conversion de testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Des tas d’autres aliments sont bénéfiques pour sa sécrétion : le gingembre consommé habituellement aurait un impact certain sur la production de testostérone, tout comme d'autres denrées telles le thon, l’avoine, les crucifères (chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, etc.), les huîtres, l’ail, le boeuf, l’avocat, la grenade ou encore les œufs.

Existe-t-il un booster de testostérone naturel ?

La déhydroépiandrostérone, plus connue sous son abréviation DHEA, est une hormone stéroïdienne qui a une action anabolisante. Elle est produite naturellement depuis le cholestérol dans les glandes surrénales des humains. Elle sert de matériau initial nécessaire à la production d’autres hormones, comme celle de la testostérone. La période de la vie où l’organisme la produit en plus grande quantité a lieu avant la puberté. La production maximale atteint son plus hait niveau au moment de la vingtaine, puis le taux de cette hormone dans le corps diminue petit à petit.

La DHEA bien que produite naturellement par le corps n'est présente dans aucune nourriture. On peut bien entendu s’en fournir sous forme de complément alimentaire.

Les ennemis de la testostérone

Le café peut aussi bien jouer en la faveur de la testostérone que contre elle. Bien que beaucoup le range dans la catégorie des stimulants de la testostérone, une consommation excessive de caféine peut augmenter le niveau de stress, ce qui n’est pas bon pour la libido. En gros, le café peut stimuler la testostérone, mais tuer la libido !

Apnée du sommeil et sécrétion de testostérone ne font pas bon ménage. Environ 1/3 des personnes qui souffrent du syndrome de l’apnée du sommeil ont aussi des troubles sexuels. L’apnée du sommeil est un syndrome peu connu qui toucherait environ 5% de la population, où des arrêts respiratoires ont lieu pendant le sommeil nocturne. Les personnes les plus exposées sont les hommes, en surpoids voire obèses, et qui ronflent.

Un régime trop gras et trop sucré ne va clairement pas jouer en faveur du tau de testostérone. C’est la même chose avec un usage excessif de tabac, de marijuana ou d’alcool. Se mettre à la diète et adopter une hygiène de vie saine et des activités physiques régulières restent le meilleur moyen d’avoir une santé de fer, et tous les nutriments vitaux à la fabrication des hormones comme la testostérone.

Le soja contrairement à une rumeur largement répandu n’a aucun effet sur la testostérone, et est un faux-ennemi de l’hormone masculine. Des études scientifiques ont été menées et ont confirmé que l’effet du soja sur la testostérone et d’autres hormones est nul.



Mon compte Mon compte

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Compris !